Auto : tout savoir sur les lecteurs OBD2

0
62
views

Vous êtes au volant, en pleine route, lorsqu’un voyant bien précis vient de s’allumer sur le tableau de bord de votre véhicule. Vous savez, ce voyant défaut moteur qu’on appelle aussi témoin de contrôle du système antipollution.Dans l’état normal, ce voyant s’allume au démarrage et s’éteint de sitôt. S’il s’allume c’est qu’il y a un dysfonctionnement sur le système d’injection, d’allumage ou d’antipollution.  C’est la panique à bord, n’est-ce pas ? Pas si l’on a un lecteur OBD2 sur nous !

Qu’est-ce que l’OBD ?

L’OBD, en anglais On Board Diagnostics, sont les moyens à mettre en œuvre afin de contrôler les composantes du groupe motopropulseur qui impactent les émissions polluantes de la voiture.

Depuis 2000, la plupart des véhicules disposent de ce système. Il détecte les défaillances au niveau des composantes précitées, et ce aussi bien dans les véhicules légers, que dans les utilitaires et les poids lourds.

Et l’OBD2 ?

L’OBD2 quant à lui, représente l’interface standard d’accès au système OBD, qui fut introduit pour la première fois en 1999, et qui est obligatoire en Europe depuis un certain temps. Lorsque vous disposez d’un lecteur OBD2, vous avez plus l’esprit tranquille puisque vous pouvez l’utiliser à chaque fois qu’un problème est détecté sur le tableau de bord.

Comment ça fonctionne ?

Il suffit de brancher un petit boitier ou une grosse clé USB au connecteur OBD, pour pouvoir lire le code erreur et comprendre l’origine du problème détecté.  On branche l’appareil de diagnostic OBD2 directement via un connecteur OBD qu’on trouve généralement près de la boite à fusibles, sous le volant, mais l’emplacement peut varier selon la marque et le modèle de la voiture. Pour en savoir plus, n’oubliez pas de consulter le manuel technique du lecteur avant de l’utiliser.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here