Quels sont les nouveaux équipements de sécurité obligatoires dans les voitures à partir de 2022 ?

0
96
views

Le 16 avril, le Parlement européen a adopté une nouvelle loi obligeant les constructeurs d’automobiles à intégrer de nouveaux équipements de sécurité dans les voitures neuves à partir de 2022. Des équipements qui ne changeront rien à l’habitacle de la voiture ni au prix de celle-ci d’après les députés.

Le freinage d’urgence désormais obligatoire

Grâce à cette décision du Parlement européen, le freinage d’urgence sera obligatoire sur toutes les voitures neuves à partir de 2024. Cette technologie largement plébiscitée permet à la voiture de freiner automatiquement si un de ses capteurs repère qu’un objet s’approche trop rapidement d’elle par l’avant. Un dispositif qui a largement prouvé son efficacité.

Cependant, aussi efficace que soit ce dispositif, il faut se rappeler qu’un bon freinage dépend d’abord de la qualité et de l’usure des pneus. Aujourd’hui, il est facile de trouver un large choix de pneus sur Internet à des prix très intéressants et il est donc plus facile que jamais d’entretenir ses pneus. D’ailleurs, parmi les accessoires bientôt obligatoires, une sonde permettant de prévenir le conducteur en cas de pression trop forte ou trop faible dans les pneus le sera également.

Une boîte noire et des aides à la conduite

Au total, ce seront plus de 30 accessoires de sécurité supplémentaires qui viendront équiper les voitures à partir de 2022, même si les constructeurs auront jusqu’en 2024 pour se mettre en conformité. L’immense majorité de ces accessoires seront ce que l’on appelle des aides à la conduite, comme un avertisseur de somnolence et une reconnaissance avancée de distraction du conducteur.

L’un des nouveaux accessoires qui ont le plus retenu l’attention du public, c’est l’implantation d’une boîte noire dans chaque voiture. Cette boîte noire permettra d’enregistrer ce qui se passe dans la voiture d’un point de vue technique. Ainsi, en cas d’accident, il sera possible d’en retracer les causes plus facilement. Un tel accessoire était réclamé depuis longtemps par les compagnies d’assurance.

Des solutions qui ne devraient pas augmenter le prix des voitures

Le Parlement européen ne s’est d’ailleurs pas arrêté aux voitures de tourisme et a également décidé que les bus devraient être conçus pour offrir une meilleure visibilité des usagers les plus vulnérables afin de réduire les risques d’accidents. Cependant, le Parlement a également précisé que, selon lui, ces nouveaux accessoires ne devraient pas entraîner de surcoût pour les usagers.

Pourquoi ? Tout simplement parce que ces accessoires sont principalement numériques et qu’ils ne nécessiteront donc pas d’installation supplémentaire dans la voiture. En théorie, beaucoup de voitures pourraient déjà en profiter. Malgré tout, il faudra attendre 2022 pour s’assurer qu’aucun surcoût ne retombera sur les consommateurs.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here