Comment se déroule un contrôle technique ?

0
225
views

Le contrôle technique obéit à une obligation légale datant de 1992. Il évolue au fil du temps à mesure que les points de sécurité se renforcent. Pour en apprendre davantage sur cette mesure, nous allons voir comment se déroule un contrôle technique.

Combien de points comprend le contrôle technique ?

Comme nous vous le disions en présentation, le contrôle technique évolue parallèlement à l’évolution des véhicules et de la législation. Aujourd’hui, près de 130 points de contrôle sont mis en place répartis en diverses fonctions qui peuvent concerner la pollution ou la sécurité comme le freinage et la direction ou encore les équipements. Le but du contrôle technique est de vérifier différents points qui peuvent porter atteinte au conducteur, à ses passagers ou aux autres usagers de la route.

Comment se déroule un contrôle technique ?

Le contrôle technique est une mesure obligatoire qui se déroule tous les deux ans pour les véhicules datant de plus de 4 ans. Il permet de réduire les risques de défaillances et de pollution des véhicules et de mettre en danger les occupants de la voiture et les autres personnes sur la route. À l’issue d’un contrôle technique, une vignette est délivrée qu’il faut coller sur le pare-brise pour attester que le véhicule est apte à circuler. À défaut d’attestation, le propriétaire doit effectuer une contre-visite. Le prix d’une contre visite varie d’un centre agréé à un autre. Le délai contre visite contrôle technique ne doit pas excéder 2 mois à compter d’un contrôle négatif.

Le contrôle technique se déroule en respectant 3 étapes :

  1. La prise en charge du véhicule : Le propriétaire confie son véhicule à un contrôleur (centre agréé) qui va lui demander de fournir la carte grise (aussi appelée certificat d’immatriculation original)
  2. Le contrôle technique du véhicule : Le centre agréé va procéder à la vérification de plus de 130 points. Ces différents contrôles vont prendre environ 30 minutes.
  3. Le compte rendu du contrôle : À l’issue des contrôles, le centre agréé va informer le propriétaire des défauts qu’il a constatés concernant le véhicule. Ceux-ci peuvent être mineurs, majeurs ou critiques. Pour les 2 derniers nommés, une date de contre-visite est obligatoire. Dans les 2 mois, une contre-visite de contrôle technique adaptée devra être effectuée par le propriétaire pour que son véhicule obtienne une attestation pour pouvoir circuler sur les routes.

Que risquent les personnes qui roulent sans contrôle technique valide ?

Les personnes qui décident de circuler sans contrôle technique à jour s’exposent à divers risques qui sont les suivants :

  1. Un risque d’amende.
  2. Une immobilisation de leur véhicule.
  3. Une confiscation de la carte grise.