Pneu hiver : quelles différences avec le pneu été ?

0
211
views

Pneu hiver : quel usage ?

Défaut d’adhérence, usure prolongée ou encore réparations multiples…nombreuses sont les raisons qui peuvent imposer un changement de pneumatiques. Quoi qu’il en soit, le choix de nouveaux pneus doit toujours se faire en tenant compte de la saison qui prévaut. C’est d’ailleurs pour faciliter la tâche aux automobilistes dans ce cadre que les fabricants classent les différents modèles en catégories distinctes : les pneus été et les pneus hiver… Malgré cela, force est de constater que des confusions persistent du côté des consommateurs, notamment en ce qui concerne les pneus hiver.

Pneus été ou hiver : comment faire le distinguo

Il n’est effectivement pas facile de distinguer clairement ces deux types de pneumatiques dont les appellations indiquent des usages différents et bien spécifiques. Quelles sont donc les différences qui existent entre ces deux modèles ? Pour les cerner définitivement, il vaut mieux s’appuyer sur certains aspects clés qui les caractérisent, en l’occurrence le relief. Un pneu hiver présente une structure assez particulière, avec entre autres des rainures plus profondes dont les lamelles ont plus de facilité à évacuer l’humidité que celles des autres pneumatiques.

Le pneu hiver est plus recommandé dès que les températures chutent, car il s’y adapte plus aisément. La clé de cette facilité d’adaptation au froid, c’est la gomme spéciale dont est doté ce type de pneumatiques. Conçue à partir d’un alliage particulier de caoutchouc qui résiste mieux aux températures basses, cette gomme parvient à empêcher le durcissement du pneu hiver. Elle lui permet ainsi de conserver une adhérence optimale sur les pistes humides et froides, mais également sur de fines couches de neige.

D’autres modèles de pneus hiver peuvent être pourvus de rainures conçues spécialement pour s’adapter aux routes recouvertes de couches bien plus importantes de neige ou de glace tassée. En conséquence, ce type de pneumatiques est plutôt préconisé pour les trajets dans les zones montagneuses, notamment dans les pays du nord de l’Europe, ou en France. L’utilisation du pneu hiver n’est pas règlementée. Toutefois, sur certaines routes de montagne, marquées « B26 », si son usage n’est pas précisé, il est tout de même conseillé à l’automobiliste d’utiliser des chaines afin de limiter les risques d’accidents.

Il existe aussi dans d’autres pays européens, des pneus qui sont cloutés , mais ils coutent beaucoup plus cher et leur utilisation est extrêmement règlementée. Il n’est d’ailleurs pas conseillé de rouler avec ces pneumatiques sur des pistes goudronnées en périodes froides.

Le pneu quatre saisons, une alternative somme toute pas si efficace

Dans le but d’inciter les conducteurs d’autos à s’équiper convenablement à l’approche de la saison hivernale, les fabricants sont de plus en plus nombreux à proposer des modèles innovants, et supposés être plus ergonomiques. Pour remplacer le pneu hiver, le pneu été et les autres catégories, les pneumaticiens ont mis sur le marché un modèle dénommé « quatre saisons ».

La gomme de ce type particulier de pneu est optimisée pour supporter les températures élevées et ne pas trop faire augmenter la consommation de la voiture (comme un pneu d’été), tout en proposant une adhérence supposée aussi bonne que celle des pneus d’hiver. Néanmoins, en pratique, l’efficacité du pneu quatre saisons s’avère très moyenne passé certaines températures. Le mieux, c’est de miser sur des modèles de pneu hiver en bonne et due forme.

Envie de connaitre les critères à prendre en compte pour bien choisir des pneumatiques ? Cet article en parle justement de long en large !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here