Pourquoi l’occasion a la cote ?

0
76
views

En France, comme un peu partout dans le monde, force est de constater l’explosion de la vente des voitures d’occasion. Le secteur est sur la phase ascendante depuis plusieurs années, mais l’année 2020, marquée par la crise sanitaire n’a fait qu’exacerber cette tendance. Les observateurs estiment qu’à la fin de l’exercice 2021, 8 millions de voitures auront été vendues dans toute la France, dont 6 millions de voitures d’occasion ! Comment en est-on arrivé là ? Focus sur le succès du marché de l’occasion.

Marché automobile : le prix du neuf monte en flèche

Les Français sont de plus en plus friands des voitures récentes, mais pas à n’importe quel prix. En effet, plus les voitures se modernisent, plus elles deviennent chères. Ce qui n’est guère étonnant au vu des prouesses techniques et technologiques dont font preuve les principaux constructeurs. À cela s’ajoutent les efforts qu’ils déploient pour diminuer l’empreinte carbone de leurs voitures, notamment pour les modèles écologiques (hybrides et électriques).

Résultat, une voiture neuve coûte aujourd’hui 25 000 € en moyenne ! Certes les marques et les concessionnaires étoffent leurs offres et proposent des moyens de paiement de plus en plus attrayants, mais le prix des voitures neuves reste la principale cause de la stagnation, ou devrait-on dire de la régression de ce marché.

En face, les entreprises spécialisées en voitures d’occasion proposent des prix de plus en plus attractifs : sur un site comme primocar.fr par exemple, on peut trouver une pléthore de modèles dont les plus abordables sont disponibles à raison de 3 000 euros !

2020, l’année qui a paralysé le marché des voitures neuves

Comme la majorité des secteurs, celui de l’automobile a été fortement touché par la crise sanitaire de 2020. En comparant les données actuelles avec les chiffres d’avant le Covid-19, on constate une baisse de 25 % de l’achat des voitures neuves ! En revanche, le commerce de l’occasion en a profité pour augmenter de 3 % sa part de marché. Cela étant dit, acheter d’occasion ne signifie pas nécessairement acheter de vieilles voitures. En France, les plus recherchées sont les voitures âgées de moins de 5 ans. On parle donc de voitures d’occasion assez récentes.

voitures occasion

Les professionnels des voitures d’occasion ont le vent en poupe

Si auparavant, acheter des voitures d’occasion consistait surtout à réaliser des transactions entre particuliers, non sans risques, de plus en plus de professionnels se lancent dans le métier. En effet, les entreprises spécialisées dans la revente d’occasion offrent des avantages qui ont fortement contribué au succès de ce secteur. Tout d’abord, ils offrent des garanties, chose impossible en faisant affaire avec des particuliers. Les garanties peuvent durer de 3 mois à 2 ans. De plus, la loi oblige les professionnels à fournir un maximum d’informations aux clients, ainsi que des conseils leur permettant de faire le bon choix.

En général, les enseignes spécialisées entretiennent les voitures et les remettent en bon état avant de les commercialiser. Il ne faut pas oublier qu’en tant qu’entreprise, ils ont une image à défendre. Chez certains professionnels, la remise en état des voitures respecte un processus digne d’une usine. Tout cela protège les acheteurs des vices cachés et des arnaques. Ce n’est pas tout, bon nombre d’enseignes spécialisées proposent des dispositifs de financement pour acheter ou louer les voitures d’occasion. Comme les concessionnaires et les constructeurs, ces professionnels peuvent proposer à leurs clients des contrats de location de courte ou longue durée, avec ou sans option d’achat. De quoi faciliter encore plus l’acquisition d’une voiture de seconde main.

Acheter une voiture d’occasion : pour quelles raisons ?

Outre les avantages proposés par les enseignes spécialisées en voitures d’occasion, acheter des voitures de seconde main est une démarche qui offre plusieurs avantages notamment en termes de prix, d’équipements et d’assurance.

Acheter d’occasion permet d’acquérir une voiture presque neuve à un prix très compétitif. La décote y joue un rôle essentiel, car 12 mois après leur mise sur le marché, les voitures perdent environ le quart de leurs valeurs ! La deuxième année, la dépréciation peut s’élever jusqu’à 20 %, puis jusqu’à 12 % pour la deuxième année. En faisant preuve de patience, les automobilistes peuvent donc acheter des modèles très récents à un coût moindre. Une voiture de 3 ans peut alors coûter deux fois moins cher qu’à sa sortie ! Un budget qui peine à suffire pour une voiture neuve, même en modèle de base, alors que le marché de l’occasion peut vous permettre d’acquérir une voiture suréquipée appartenant à une gamme supérieure.

Par ailleurs, le prix de l’assurance pour une voiture de seconde main sera logiquement inférieur à celui d’un véhicule neuf. En effet, les compagnies basent le coût annuel de l’assurance sur la valeur de la voiture à la revente.