Comment l’hiver affecte-t-il les voitures ?

0
112
views

Toutes les saisons affectent nos voitures d’une certaine manière. L’hiver rapporte son lot de petits désagréments. Quels sont les éléments les plus affectés ? Nous en parlons dans cet article.

Le démarrage

Nombreux sont les facteurs à prendre en compte en hiver. Si vous avez observé l’état de votre véhicule et préférez considérer le rachat, vous pouvez vous diriger sur des sites pour estimer votre voiture.

Notons qu’il est tout à fait normal d’avoir quelques difficultés au démarrage en hiver. En effet, l’huile du moteur s’épaissit à cause du froid et a plus de mal à lubrifier les éléments du moteur. Additionnez à cela que la batterie s’affaiblit aussi faute d’une température trop basse.

Ces impacts touchent tous les types de véhicule, qu’ils carburent au diesel ou à l’essence. Eh oui ! Le carburant peut tout aussi bien geler. Cela dit, dans le but de rendre le démarrage plus facile, commencez par réchauffer le moteur. Laissez ensuite tourner au moins pendant deux minutes avant de rouler.

La carrosserie et les vitres

Le froid hivernal ramène du gel, du givre et de la neige sur toute la surface de votre véhicule. S’il s’agit d’une voiture électrique, l’autonomie sera la première à être attaquée. Il en va de même pour la peinture.

Notons que ces intempéries favorisent la fixation des salissures. En conduite ou en parking, le pare-brise, ainsi que les vitres ont tendance à se fragiliser.

Ces dernières sont même plus susceptibles de se craqueler sous le froid que sous la grande chaleur.

Dans le cas où toute la surface du pare-brise est couverte par le givre, il faut éviter d’y verser de l’eau bouillante. Le choc thermique peut entraîner une explosion. Il vaut mieux procéder avec une raclette dégivrant ou un dégivrant à pulvériser.

Les pneus

Le froid déstabilise la pression des pneus de la voiture. Celle-ci baisse de 0,07 à 0,14 bar lorsque la température baisse de 10° C. Les incidences se ressentent sur la qualité de la traction et l’adhérence sur la route. Assurez-vous donc que vos pneus sont gonflés comme il se doit.

Les routes verglacées sont réputées glissantes. Il arrive donc que les pneus aient du mal à trouver leur équilibre. Il faut faire attention à ce point et privilégier les pneus d’hiver.

Ces accessoires particuliers ont été spécialement conçus pour la conduite hivernale. Leur capacité de freinage est optimisée. De plus, elles améliorent le confort lors de la conduite et vous assurent une sécurité sur tous les types de routes.

Comment anticiper la conduite en hiver ?

Vous voulez éviter ces désagréments ? Suivez ces quelques conseils. La première chose à faire sera de considérer le lieu de garage de nuit de votre véhicule.

Si vous le laissez dehors toute la nuit, recouvrez-le d’une bâche. Cela dit, l’idéal serait de trouver un garage.

Selon l’état de la voiture, vous pouvez démonter votre batterie pour la tenir au chaud toute la nuit. Puis, vous pouvez également recouvrir le moteur d’une couverture et ainsi contourner le gel du carburant.

Certains additifs à déverser dans le réservoir aident à décongeler le carburant. Enfin, vous devez garder sur vous quelques outils pour anticiper les potentielles difficultés en route.

A ce titre, vous avez les câbles de démarrage, les gants, le liquide dégivrant, les chiffons appropriés pour essuyer la buée du matin ou encore la raclette dégivrant. Un entretien et un suivi régulier en garage vous seront tout aussi bénéfiques.